A été correctement ajouté à votre panier

Panier

La joie d’être athlète…

Par février 3, 2019 octobre 8th, 2019 BNI, Fitness, Training

On entend ou dit souvent que chaque « prep » est différente et comporte son lot d’épreuves, d’aventures, de joies et de peines. Chose indéniable : à travers chaque prep (j’entends par prep, toute préparation en vue d’une compétition quelle qu’elle soit) il faudra composer avec les blessures.

Ça fait à peine plus d’un mois que j’ai repris sérieusement mon entrainement en vue d’une compétition majeure et déjà mon corps m’envoie des signaux d’alarmes : courbatures, picotements, douleurs, sensations inconfortables à des endroits que je ne connaissais pas. J’essaie de me rappeler si j’ai déjà senti ça, à un autre moment, dans une autre préparation dans le passé. Je me dis que je vieillis, que je dois être prudente et consciencieuse dans mes entrainements. Et là, LA pensée : « et si j’écoutais attentivement ce que mon corps a à me dire? »

Il est facile de vouloir ignorer les douleurs, poursuivre en vue du jour J, chercher à vaincre son corps et les obstacles d’une préparation, mais le défi réside à rester à l’affut des messages qui nous sont envoyés. Certains comprendront que le message en est un d’alerte : « STOP », et si l’on creusait un peu plus loin? Souvent, ces messages qui nous envoyés en sont simplement pour nous prévenir. Généralement, il y a une intention positive qui se cache derrière et il faut savoir l’entendre et la comprendre. Ce peut être un signe d’être plus consciencieux, plus présent et conscient dans son entrainement, de prendre 275 lb au deadlift à la place du 300 que je sais être capable de prendre; de faire 10 répétitions au lieu des 12-15 inscrits sur le programme, et ce, pour aujourd’hui. Parce que pour AUJOURD’HUI et aujourd’hui seulement, mon corps m’envoie des signaux que je dois écouter si je veux arriver au fil d’arrivée et surtout « performer » comme je le visualise!

Et si, en plus d’écouter ces signes, écouter mon corps et ma p’tite voix intérieure, je profitais de cette conscience pour être dans la gratitude et reconnaitre non pas que juste mon corps dans son ensemble travaille pour moi et aussi chaque partie de mon corps, chaque cellule, chaque organe,… travaillent toutes ensembles pour moi et en collaboration les unes avec les autres, sans que j’aie à y penser. Si je reconnais que mon corps et l’ensemble des systèmes qui le composent s’unissent afin de voir opérer les changements que je souhaite, alors les transformations commenceront.

Donc, aujourd’hui et à chaque jour de cette « prep », je suis et je serai dans la conscience, la présence et surtout la gratitude du processus qui est en cours, afin de faciliter cette longue route que j’ai choisi d’emprunter.

Claudia Martellino Athlète BNI

Athlète, Women’s physique Ifbb Pro

Maitre praticienne PNL

Praticienne Hypnose Ericksonnienne