A été correctement ajouté à votre panier

Panier

Le foie, fait foi de tout

Par février 13, 2019 octobre 8th, 2019 BNI, Conseils, Health, Santé

Vous souffrez de sautes d’humeur, de difficultés de concentration, de temps de réactions de plus en plus lents, de fatigue chronique ou bien de troubles du sommeil? Cet article est pour vous!

Malgré qu’il semble complexe, le corps est beaucoup plus simple à comprendre qu’il ne le semble. Je vous assure que la simplicité a sa place dans sa compréhension. Lorsqu’il est temps de l’expliquer dans son ensemble, je le résume en ces 3 fonctions primaires : « Performer », « (di) Gérer » et « Éliminer » — fonctions du corps dans lesquelles le foie est en tout temps impliqué.

Le corps a principalement 3 fonctions

 

« Performer »

On se lève le matin, on ingère un aliment, un café, on pense à nos préoccupations, on regarde la télévision. Nos fonctions cognitives sont mises à l’épreuve; notre cerveau se met donc en mode « Performance ».

On se lève le matin, on bouge, on se lave, on mange, on s’en va travailler. Notre corps se met en mode « Action ». Là ce sont nos fonctions physiologiques qui sont mises à l’épreuve. Idem que pour le cerveau, c’est notre corps qui se met en mode « Performance ».

Peu importe le mode, le foie est impliqué dans chacun d’entre eux. Il est la pièce maîtresse de toutes performances.

« (Di) Gérer »

Retenez ce mode, car il est le plus négligé des trois. Lorsque nous ingérons un aliment ou nutriment, le corps a besoin de temps pour accomplir la fonction de gérer ce qu’il vient d’absorber. Le corps doit faire la gestion et la répartition de ce nutriment : il faut l’ingérer, le métaboliser et le « Dispatcher » au bon endroit.

Comme expliqué plus haut, le corps ne peut appliquer de façon optimale qu’une fonction à la fois. Compte tenu que nous sommes majoritairement en mode « Performance », le corps, dont le foie, n’a pas le temps, de façon optimale, de bien faire la gestion de tout ce qu’il doit absorber ou éliminer. Outre la prise de suppléments alimentaires, utiles à optimiser les fonctions du foie, le jeûne peut être une belle alternative, afin d’offrir le temps à votre foie de bien faire son travail.

« Éliminer »

Si vous saviez à quel point nous vivons dans un monde toxique. On boit de l’eau du robinet, des toxines s’y trouvent. Nous mangeons des aliments le moindrement transformés, des toxines et excitotoxines s’y trouvent. À moins que vous n’ayez adopté un mode alimentaire bio et minimaliste, vous serez exposé malgré vous à de la toxicité.

Contrairement à ce l’on pense, bouger ne permet pas directement d’éliminer les toxines que nous emmagasinons dans notre corps. Bouger ne fait que les mettre en circulation afin que vos organes aient accès à celles-ci pour les éliminer. Ce sont vos organes, outillés d’enzymes, bactéries, nutriments ainsi que de micro organismes qui s’acquittent de cette tâche.

Notre phase d’élimination se produit généralement la nuit. Après que toutes vos tâches de gestion aient été accomplies, le foie rapatrie vos déchets musculaires (métabolites). Par la suite, il les transforme en urée pour finalement utiliser les voies rénales afin de les éliminer. Un foie qui n’est pas en santé ne peut assumer ces tâches. Ce qui provoquera une accumulation toxique pouvant être nocive pour le cerveau, votre système nerveux, votre environnement systémique, voir tout le bon fonctionnement de votre corps.

Conclusion

Lorsque je dis que le foie est la pièce maîtresse du bon fonctionnement de toutes vos fonctions, je ne plaisante pas. Sans un foie en santé, il est difficile de bien « performer » ou bien d’éliminer de façon optimale. Étant impliqué dans le « dispatch » des nutriments, il est primordial d’avoir un foie en santé afin de bien s’acquitter des tâches vitales qu’est la gestion; la digestion faisant partie de cette section.

Vous désirez être au sommet de votre forme? Prenez soin de votre foie.

Jeff Morin

Entraineur Privé/Nutrition

Spécialisation en troubles neurodégénératifs

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6360063

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30080294

https://www.1-apo.de/lexicon/gehirnschaedigung-bei-lebererkrankungen.191